Table ronde sur le regroupement familial pour les réfugiés

Le Centre suisse pour la défense des droits des migrants  (CSDM) organise une  Table ronde sur le regroupement familial pour les réfugiés qui se tiendra le mardi 2 mai dès 19h15 à la Maison Internationale des Associations, rue des Savoises 15, 1205 Genève (Salle Rachel Carson, rez-de-chaussée). 

Cet événement sera animé par:

  • Anja Klug, responsable du Bureau suisse du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés,
  • Maître Stéphanie Motz, avocate et doctorante spécialisée dans le droit d’asile et le droit des étrangers et membre du Comité scientifique du CSDM et
  • Mr Boris Wijkström, Directeur du CSDM.  La Table ronde est ouverte au public et se déroulera en français et en anglais.

Pour en savoir plus cliquez sur ce lien Table Ronde du 2 mai 2017.

L’entrée est libre mais à des fins organisationnelles, une confirmation de votre présence à l’adresse info@centre-csdm.org serait très appréciée. 

 

Le CSDM invité à donner un cours sur les procédures de recours aux instances internationales

Dans le cadre d’une formation juridique sur les procédures de recours en droit d’asile organisée par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) à Berne le 20 septembre 2016, Boris Wijkström et Gabriella Tau ont présenté  la complexité des procédures juridiques devant la Cour européenne des droits de l’homme et devant le Comité des Nations unies contre la torture. Lors de cette formation, le CSDM a eu l’occasion de présenter un cas syrien dont la cause est actuellement soutenue devant le Comité des Nations unies contre la torture.

Genève, 03.05.2016 | Table ronde « La crise des réfugiés en Europe: Quelles stratégies pour les praticiens du droit? »

Table-ronde organisée par le Centre suisse pour la défense des droits des migrants (CSDM)

Pour plus d’informations cliquez ici ou sur le flyer ci-dessous.

Flyer_CSDML’Europe traverse la plus grave crise humanitaire depuis la deuxième guerre mondiale. En 2015, près de 1.1 million de personnes y sont arrivées à la recherche d’une protection internationale et le nombre ne cesse de croître. Cet afflux de migrants a mis sous pression les systèmes d’asile européens qui ne parviennent plus à garantir une procédure d’asile effective, ni un accueil conforme aux normes internationales.

Les requérants d’asile sont de ce fait exposés à des risques de violations du principe de non-refoulement mais aussi à des conditions de vie inhumaines et dégradantes. La situation des personnes les plus vulnérables, comme celles traumatisées par la guerre, inspire le plus d’inquiétudes.

Dans ce contexte, des praticiens du droit en Europe (à l’instar du CSDM) ont saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) et la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) afin de réaffirmer et clarifier les droits fondamentaux de leurs mandants. A l’appui des contributions jurisprudentielles récentes émanant des deux cours européennes, cette table ronde se propose de débattre du rôle des défenseurs des requérants d’asile dans le contexte de crise actuel.

Il s’agira notamment d’explorer des stratégies de défense juridique ainsi que les bénéfices d’une coopération renforcée entre les praticiens au niveau européen notamment en ce qui concerne les litiges de principe (« strategic litigation ») auprès de la CEDH.

La table ronde se tiendra en français et en anglais.

L’entrée est libre. A des fins organisationnelles, une confirmation de votre présence (même non définitive) serait grandement appréciée à l’adresse info@centre-csdm.org